En 72 h, la gauche peut être en tête le 23 avril et gagner le 7 mai

Communiqué

Parole11

Il suffit de conclure un accord global à gauche :

– un programme commun de gouvernement Hamon Jadot Laurent Melenchon,

– un accord Hamon Président, Mélenchon Premier ministre,

– une majorité de députés labellisés en soutien,

Et la dynamique repart et l’emporte.

Il n’y a pas de différence substantielle de programme, ce sont des racontars. Les deux programmes sont très proches. Il n’y a pas deux gauches irréconciliables. Il y a un seul salariat qui a intérêt à gagner, il y a une seule gauche unissons-là.

Il suffit de retenir ce qui unit et d’écarter ce qui divise.

En 72 heures un programme peut être signé et sur les demandes combinées de Hamon, Jadot, Laurent et Mélenchon, il sera meilleur que tous les programmes de la gauche depuis 1981.

Il faut un accord global : le programme en 8 ou 9 points essentiels, nous les avons déjà énumérés ici maintes fois et chacun les connaît bien.

Le gouvernement : Hamon président, Melenchon Premier ministre, assurance que toute la gauche sera représentée au gouvernement

Les législatives : un accord de partage des circonscriptions qui donne une représentation garantie à toutes les sensibilités de la gauche,  et un seul candidat par circonscription explicitement labellisé en soutien au programme commun du gouvernement

Evidemment le candidat qui reste en lice rembourse les frais de campagne engagés jusque là par le candidat qui se retire.

Si cet accord est passé, la gauche est en tête et gagne : l’avenir de notre pays  est rendu désirable, un espoir, une dynamique de gauche se lève et des millions d’abstentionnistes viendront voter, et un tel élan sera la garantie du succès ensuite.

Seuls quelques dizaines de milliers de sectaires de part et d’autres maugréeront, en vain.

Si cet accord n’est pas passé, les deux composantes de la gauche qui sont en lice stagnent, comme cela a commencé clairement à être le cas.

Elles perdent toutes les deux, en troisième et quatrième place.

La dispute sur les programmes n’a strictement plus aucun intérêt car les deux programmes finiront à la poubelle le 23 avril à 20 h.

Si un accord n’est pas passé, les opportunistes et les déboussolés iront sans principe, vers la droite Macron. Et chacun sera sommé de voter Fillon ou Macron contre Le Pen au 2° tour. Et ce sera un désastre. Car il n’est pas sur que, dans ces conditions, ils le fassent..

Et Le Pen devient alors un risque majeur.

Ce serait aberrant de ne pas s’unir maintenant à gauche.  Mais d’être obligés de s’unir dans un vote à droite contre Le Pen et de …perdre !