Gérard Filoche à la rencontre des salariés de Mégabus

Communiqué

filoche-aveec-les-megabus

Gattaz promettait un million d’emplois si on baissait le « coût » du travail. Il ya eu le CICE…mais pas d’emplois. Macron a mis en œuvre la libéralisation des lignes de bus avec une promesse de 22 000 emplois. La dérégulation a eu lieu : au plus 1430 embauches…et déjà une première vague de licenciements. Avec leurs organisations syndicales, les 170 salariés de Megabus manifestent avec raison leur colère aujourd’hui. Gérard Filoche est allé aujourd’hui à leur rencontre pour entendre leurs témoignages et pour leur exprimer son soutien.

Filiale française du britannique Stagecoach, Mégabus a été rachetée par la start-up allemande Flixbus qui a le quasi-monopole du car en Allemagne (90%). Flixbus vient de lâcher Mégabus avec la suppression des 175 emplois. C’était prévisible : ouverture à la concurrence, guerre des prix et déficits pour tous les opérateurs, puis concentration (de 5 opérateurs on n’en est plus qu’à 3) et enfin remontée des prix ! Au final, comme an Allemagne, il y aura un monopole privé qui se constituera…évidemment sur les lignes les plus rentables sans aucun sens du service public d’aménagement du territoire. 

Voilà le vrai bilan du libéral Macron, inspirateur avec Manuel Valls de la politique économique du quinquennat de François Hollande.

Les 22 et 29 janvier, les primaires citoyennes seront l’occasion de dire non à ceux qui ont renié leurs engagements.

Dans ces primaires, Gérard Filoche portera la voix des salariés pas celle des banquiers !

Bandeau-je-soutiens