Macron, rempart contre Le Pen et le FN ?

Argumentaires

Rampart contre le FN

Le danger Le Pen est certain. Le minimiser serait une erreur. Les affaires qui minent la campagne Fillon peuvent amplifier le vote Le Pen et le bilan du quinquennat contribue à ce vote « pour essayer autre chose ».

Macron n’est pas le rempart qu’on veut bien nous présenter. Son libéralisme économique peut certes lui amener des électeurs de droite. Mais pour la droite de la Manif pour tous, de Sens commun, Macron est trop libéral sur les questions de société, ce qui pourrait amener, d’après certains sondages, 40 % de l’électorat de Fillon à voter Le Pen au deuxième tour.

Présenter Macron comme un bouclier anti-Le Pen relève d’un habillage pour masquer un accord avec ses thèses libérales et la perspective de la grande coalition de droite. Installer Macron, c’est prendre le risque de mettre en place un gouvernement qui mènera une politique de chômage, de précarisation, de croissance des inégalités qui, demain, nourrira encore plus le vote Le Pen.