Parrainage

Primaire citoyenne de toute la gauche pour l’élection présidentielle 2017

Parrainage de la candidature de Gérard Filoche

Sans unité de toute la gauche, nous savons que la gauche sera disqualifiée dès le premier tour des élections présidentielles. La primaire de la gauche a donc cette fonction de débat et de rassemblement qui peut donner au candidat élu les meilleures chances de figurer au second tout.
 
Mais la légitimité de cette primaire citoyenne dépend du fait que toutes les sensibilités puissent concourir sans exclusive.
 
La diversité des candidatures permettra de créer une dynamique citoyenne qui donnera une véritable crédibilité à ce scrutin. Plusieurs millions d’électeurs peuvent se déplacer à la condition de proposer un véritable pluralisme dans nos débats et dans nos choix. Si le choix proposé aux électeurs est réduit à sa portion congrue, le vainqueur de la primaire ne pourra profiter d’un élan démocratique comparable à celui de 2011.
 
C’est pour cette raison que nous sollicitons le « parrainage » de la candidature de Gérard Filoche. Il s’agit d’un acte démocratique garantissant le pluralisme, sans pour autant exprimer nécessairement un accord avec les positions développées par notre candidat.
 
Pour les « primaires citoyennes » des 22 et 29 janvier, celles et ceux qui sont sollicités sont :
– les membres titulaires du Conseil national du Parti socialiste (et les premiers fédéraux),
– les parlementaires socialistes,
– les conseillers régionaux et départementaux socialistes,
– les maires socialistes d’une commune de plus de 10 000 habitants.
Il vous suffit de le remplir et de l’adresser par mail à contact@filoche2017.fr,
ou par courrier à l’adresse suivante : Filoche 2017, 4 Boulevard Pierre Joannon, 42400 Saint-Chamond.
Nous recueillons également le soutien de tous les élus. Ce soutien démocratique ne les engage pas sur la totalité des propositions de notre candidat mais il permet d’affirmer l’importance : de l’unité de la gauche, d’un candidat unique pour que la gauche soit qualifiée au second tour et ainsi éviter le désastre d’un duel FN-LR, d’un rassemblement sur un programme vraiment à gauche avec « le social au cœur ».