Qui a peur de Gérard Filoche ?

Articles presse

liberationv4

953056-l-ancien-inspecteur-du-travail-gerard-filoche-le-11-septembre-2016-a-la-rochelle

Par  Lilian Alemagna :

Pas content. Engagé dans la course aux parrainages pour participer fin janvier à la primaire de la Belle Alliance populaire (BAP), le socialiste Gérard Filoche dénonce ce mercredi des «pressions» pour l’empêcher de se présenter. «Malheureusement nous constatons qu’un certain nombre de parrainages d’élus que devait recevoir Gérard Filoche tardent à parvenir, explique son équipe dans un communiqué. Ce n’est pas le soutien des militants à la base qui lui manquent […] ce qui manque c’est la signature du nombre d’élus et de dirigeants nécessaires. Voudrait-on l’empêcher de se présenter à la primaire ?»

Pour l’entourage de l’ancien inspecteur du travail, le plus à gauche des potentiels candidats à cette primaire, il existe «indéniablement des pressions» pour «écarter une des voix de la gauche socialiste qui a dénoncé avec énergie les promesses non tenues et combattu la politique menée par les gouvernements de Manuel Valls et d’Emmanuel Macron». Pour rappel, pour pouvoir concourir en janvier, Filoche doit recueillir avant le 15 décembre le soutien de 5% des membres du conseil national du PS, ou 5% des parlementaires ou 5% des maires des villes de plus de 10 000 habitants, répartis dans dix départements et quatre régions ou encore 5% des conseillers régionaux et départementaux de dix départements et quatre régions. Ce qui fait quand même du monde…